Parti Communiste Français Section de Saint-Martin d’Hères
Accueil du site > Solidarité internationale > Manifestations de masse en Israël, avec notamment 120 000 manifestants à (...)

Manifestations de masse en Israël, avec notamment 120 000 manifestants à Tel-Aviv, contre la politique réactionnaire du gouvernement Netanyahu

août 2011, par Saint Martin d’Hères

Plus de 150 000 personnes sont descendues dans la rue, samedi 30 juillet 2011, pour protester contre l’escalade du coût de la vie en Israël, contre le gouvernement Netanyahu et pour la justice sociale.

Des défilés et des rassemblements ont eu lieu dans onze villes du pays, avec les plus importantes à Tel-Aviv, Jerusalem, Be’er Sheva et Haifa. Les manifestants scandaient « le peuple demande la justice sociale », « Bibi (Benyamin Netanyahu) go home ! » et « nous voulons la justice, pas la charité. »

La manifestation la plus massive eut lieu à Tel-Aviv, où 120 000 manifestants ont défilé depuis la place HaBima jusqu’au musée de Tel-Aviv.

Des milliers de manifestants brandissannt des drapeaux rouges et des banderoles du Hadash [Alliance politique menée par le Parti communiste] : « Le peuple avant les profits » et « Le gouvernement contre le peuple – Le peuple contre le gouvernement ».

« Nous sommes très contents de voir le peuple Israélien descendre dans la rue », a déclaré Yonatan Levy, un des organisateurs. « Nous avons été étonnés de voir tout au long de la journée que les questions soulevées dans les divers rassemblements et campements qui ont émaillé le pays ne sont pas si éloignés que cela les uns des autres ».

A la tête des protestations sociales aux quatre coins du pays, le député communiste du Hadash, Dov Khenin, a appelé le premier ministre Binyamin Netanyahu à démissionner : « Le gouvernement Netanyahu qui met en place des politiques qui enrichissent les grands patrons et s’en prennent à l’immense majorité des citoyens doit partir maintenant », a déclaré Khenin à des journalistes pendant le rassemblement.

« Une lutte qui a débuté à Tel-Aviv et s’est propagé à toutes les villes Israélienne, du Nord au sud du pays », a-t-il ajouté. « On ne mettra pas fin à cette lutte à cette lutte avec des clopinettes tout comme elle ne cédera pas face à effets médiatiques ».

A Haifa, 10 000 personnes ont défilé à travers la ville. A Jérusalem, 15 000 ont marché de Horse Park jusqu’à la résidence du premier ministre, Benjamin Netanyahu.

A Be’er Sheva, 3 000 manifestants ont défilé en brandissant des banderoles où on pouvait lire : « Be’er Sheva crie puissance sept », sachant que ’Sheva’ est le terme Hébreu pour désigner le nombre sept.

A Ashdod, les manifestants sont partis de City park. Près de 150 personnes se sont rassemblés au campement d’Ashdod sur le chemin. Les étudiants de Beit Barl ont défilé depuis le campement de Kfar Sava jusqu’au carrefour central de Ra’anana.

A Nazareth, une manifestation commune Arabe-juive a été organisée en centre-ville par le Hadash et les militants communistes. A Kiryat Shmona, près de la frontière libanaise, 1 000 manifestants ont emprunté l’artère principale de la ville pour se diriger vers la sortie sud de la ville.

Nombre de grands musiciens Israéliens ont joué lors des rassemblements, Hemi Rodner, Dan Toren, Yehuda Poliker, Barry Sakharov, Yishai Levi, Aviv Geffen entre autres.

Des centaines de personnes ont continué leur manifestation samedi soir à Tel-Aviv, bien après la fin du rassemblement. A midi, les manifestants ont bloqué les rues Kaplan et Ibn Gabirol de la ville, scandant « Le peuple demande la justice sociale ».

Vers 13h30, après avoir échoué dans leurs négociations pour parvenir à mettre fin pacifiquement au rassemblement, qui ne montrait aucun signe d’épuisement, la police de Tel Aviv a commencé à disperser par la force les manifestants. Ces derniers ont commencé à huer les forces de l’ordre, tout en chantant « Non, nous ne partirons pas » et « État policier ». Plusieurs manifestants ont répliqué violemment et 12 d’entre eux ont été arrêtés.

Plusieurs milliers de docteurs et de particuliers ont manifesté dimanche au Jardin Rose devant la Knesset à Jérusalem, pour demander qu’une solution soit trouvée à la crise du système de Sécurité sociale.

Le président de l’Association médicale d’Israël, le Dr. Leonid Eidelman, qui a entamé une grève de la faim depuis près d’une semaine, a été le premier à prendre la parole : « Pendant neuf mois, nous avons été à la table des négociations, et nous ne sommes encore parvenus à aucun accord », a-t-il affirmé. « Le trésor continue à économiser de l’argent au détriment de la Sécurité sociale.

Les docteurs font des efforts, et bien que nous ayons réalisé des progrès dans l’élaboration de l’accord, nous ne sommes toujours pas d’accord sur les principales questions : la normalisation, le coût de l’accord, la répartition entre les dépenses et les recettes ».

Communiqué du Parti communiste d’Israël

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pc...

***

Pour envoyer cet article à un ami, cliquez ci-dessous sur "Recommander"

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0