Parti Communiste Français Section de Saint-Martin d’Hères
Accueil du site > Analyses politiques > Les dangers cachés de la retenue à la source de l’impôt sur le (...)

Les dangers cachés de la retenue à la source de l’impôt sur le revenu

novembre 2016, par Saint Martin d’Hères

Le projet de la retenue ou prélévement à la source de l’impôt sur le revenu est dangeureux à plus d’un titre pour les salairés et pour l’Etat, nous reproduisons le tract pétition de la CGT finances publiques de l’Isère que nous vous invitons à lire et à signer.

Dangers :

- sur la pérénité du budget de l’Etat, si cette mesure passait, plus de 80% des recettes de l’Etat dépendrait des reversements des patrons. Un budget sous influence, c’est innacceptable !

- sur la confidentialité de nos données personnelles,

- sur le risque non négligeable d’une évolution vers un système anglo-saxon moins juste avec la fin de l’impôt sur le revenu progressif et la prise en compte de la situation familiale de chacun.

- sur l’injustice discriminatoire, seuls les salariés et retraités sont concernés par ce projet,

- sur l’attaque de nos budgets familiaux déjà très serrés, l’impôt sur le revenu sera toujours retiré de nos salaires, nos retraites et nous pourrions ne plus pouvoir payer nos loyers par exemple. Le système accroît démesurement les montants retenus à la source par rapport à l’impôt effectivement dû. Il faudra attendre des mois le remboursement du trop retenu sur nos salaires et nos retraites.

C’est une sérieuse dégradation par rapport au système actuel souple et modulable et la fin des délais de paiement. On peut imaginer que le gouvernement conscient de la perte de recouvrement induite par ce nouveau système qu’il confie au patronat, fait payer, à nous salariés et retraités, le manque à gagner dû au retard ou non reversement des patrons. Inadmissible !

- avec les difficultés de gestion induites par ce projet pour les petites entreprises et pour les artisans.

- Inacceptable l’attaque du budget de la Sécurité Sociale avec le projet de fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu dans les tiroirs des gouvernements depuis un moment et au programme de Hollande. Nous communistes, réaffirmons les dangers d’une fiscalisation totale de la Sécu et notre attachement à son financement par les prélèvements sur le travail. La Sécu doit rester à nous !

Tract Pétition en fichier attaché en bas de page

***

Pour envoyer cet article à un ami, cliquez ci-dessous sur "Recommander"

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0