Parti Communiste Français Section de Saint-Martin d’Hères
Accueil du site > Solidarité internationale > La lutte révolutionnaire continue au Swaziland : le Parti communiste affirme (...)

La lutte révolutionnaire continue au Swaziland : le Parti communiste affirme son soutien aux grèves et manifestations qui ébranlent la monarchie absolue Mswati

juin 2011, par Saint Martin d’Hères

Le Parti communiste du Swaziland (CPS) affirme son soutien et sa solidarité avec les travailleurs et les syndicats dans la poursuite de leurs actions de protestation, prévues pour les 22, 23 et 24 juin.

Ces journées de protestation sont les événements les plus cruciaux organisés jusqu’ici.

La raison est que le régime Mswati est à genoux. Mswati n’a pas réussi à obtenir un soutien financier de la part de l’Afrique du sud et son gouvernement incompétent et malhabile pille désormais tous les secteurs de l’économie publique pour tenter de s’en sortir.

Les manifestations arrivent à un moment où le régime pourrait bien ne plus être en mesure de payer les salaires des fonctionnaires à la fin du mois, en plus de son incapacité à payer les retraites et les heures supplémentaires des travailleurs d’un certain nombre de secteurs.

Les actions de protestation doivent se poursuivre et s’étendre, se transformer en actions durables pour mettre en échec le gouvernement, pour paralyser le régime.

Les actions de protestation sont donc d’une importance stratégique désormais, et cela ressort du fait que la classe ouvrière se trouve à l’avant-garde de la lutte contre le régime Mswati honni, menée par des formations de classe – celles capables de mener à bien la lutte et de transformer notre société en vue d’un avenir meilleur...

Le CPS dénonce les efforts de la presse pro-Mswati (en particulier l’Observateur Swazi) pour désinformer le peuple Swazi sur la véritable nature des protestations.

Les médias Swazis essaient de dépeindre comme l’expression d’une colère limitée à certains aspects circonscrits, telle que la mauvaise gestion gouvernementale de la question des fonctionnaires.

Cette désinformation est conçue pour affaiblir les manifestations et saper les efforts de la classe ouvrière visant à soumettre leurs revendications au régime et au peuple en général.

Ces revendications lient les questions des salaires et des droits sociaux à l’exigence générale de mettre fin au régime Mswati, ainsi qu’aux interdictions de partis politiques, et de mettre le Swaziland sur la voie de la démocratie et de la liberté.

Le régime est prêt à tout pour étouffer et réduire au silence les voix des travailleurs et du mouvement démocrate dans son ensemble.

Il ne peut pas se permettre de subir l’opprobre international alors que les manifestations vont fixer tous les regards sur son fonctionnement empreint d’illégalité et de corruption.

Dans le même temps, nous savons que le régime est capable de manœuvres dures et violentes contre le peuple, et nous en appelons à tous les alliés du peuple Swazi pour qu’ils surveillent de près la situation au Swaziland et attirent l’attention nationale et internationale sur toute action répressive du régime et encouragent partout une condamnation rapide.

Le CPS insiste sur la nécessité d’en finir avec le gouvernement Mswati, et de mettre en place un gouvernement provisoire représentant toutes les forces démocratiques et toutes les communautés du Swaziland.

Cela doit s’insérer dans un processus entièrement nouveau dans le pays pour créer un dialogue national basé sur le pouvoir populaire et la démocratie directe.

Cela ne doit pas être un processus sous contrôle des chiens de garde de l’élite défendant les intérêts bourgeois tout en se posant comme des initiateurs progressistes du changement.

Nous avons besoin de rester particulièrement vigilants vis-à-vis des potentiels efforts impérialistes (UE, USA) pour dénaturer et faire dérailler la transition que nous visons – comme nous voyons que cela se produit actuellement avec certains des soulèvements d’Afrique du nord et du Moyen-orient.

Nous réaffirmons notre engagement et notre soutien envers cette action et nous appelons toutes les forces à s’engager dans cet important processus de transformation démocratique au Swaziland.

La mobilisation qui a commencé dans les quartiers, les villes et les villages doit s’intensifier en répondant à l’appel lancé par les travailleurs – ils ne le font pas pour eux-mêmes mais pour tous les pauvres de notre pays et ils ont besoin du soutien inconditionnel de tous ceux qui sont victimes de l’asservissement royal.

Faisons tomber le régime Mswati ! Mswati doit dégager !

Solidarité avec les syndicats et la classe ouvrière du Swaziland !

Pour la démocratie et le socialisme dans une république libre du Swaziland !

Communiqué du Parti communiste du Swaziland (CPS) Traduction MA

***

Pour envoyer cet article à un ami, cliquez ci-dessous sur "Recommander"

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0