Parti Communiste Français Section de Saint-Martin d’Hères
Accueil du site > Solidarité internationale > Contre la campagne renouvelée de propagande anti-cubaine

Contre la campagne renouvelée de propagande anti-cubaine

juillet 2010, par Saint Martin d’Hères

Jeudi 22 juillet 2010, s’est déroulée à l’ambassade de Cuba, dans le 15ème arrondissement de Paris, une rencontre avec Ricardo Alarcon de Quesada, président de l’Assemblée nationale cubaine. Etaient notamment présents plusieurs élus français, des journalistes ainsi que la section locale du PCF.

Cette visite suit la campagne médiatique européenne sur la libération d’un certain nombre de supposés prisonniers « politiques » dont certains ont choisi l’exil vers l’Espagne.

A ce sujet, Richard Alarcon a expliqué en réponse à quelques questions que le système des remises de peine existait à Cuba comme en France. Ces libérations, normales, ne doivent pas être interprétées au-delà et ne remettent pas en cause les condamnations prononcées par la justice cubaine dans le cadre de la loi cubaine.

Il a fait remarquer que les media européens citaient des nombres de détenus (47 ou 52 ou…) mais rarement leurs noms pour éviter d’avoir à mentionner les raisons de leur incarcération, parce qu’elles leur vaudraient la même peine en France.

Plus que jamais, communistes, nous tenons à manifester en France notre solidarité avec Cuba et son peuple.

La campagne de propagande fait semblant d’ignorer combien le droit du peuple cubain de poursuivre son expérience révolutionnaire d’émancipation est constamment menacé par l’impérialisme américain, sous Obama de la même façon que sous Bush, qui tente de l’étrangler économiquement et politiquement notamment par un embargo commercial.

Pour les peuples d’Amérique Latine, des Caraïbes et au-delà, Cuba est un modèle de libération et de justice sociale.

Voilà ce qui est insupportable aux gouvernants des Etats-Unis. Les Droits de l’Homme, une nouvelle fois, ont bon dos, en Amérique comme en Europe. On ne peut ignorer les tentatives hypocrites de l’UE, même d’une certaine « gauche » européenne, en complémentarité avec l’agression américaine de pousser Cuba vers une « mutation » social-démocrate, une transition en douceur vers la restauration capitaliste.

Ce contexte s’impose à nous qui connaissons Cuba, dans ses contradictions et ses difficultés, et voulons le soutenir, non pas de façon inconditionnelle mais parfaitement raisonnée. Jamais la pression de l’idéologie dominante, de ses serviteurs médiatiques ne nous le fera oublier.

Au début juin, à nouveau, un certain Guillermo Farinas, qui se présente comme « opposant », a décidé, suivant ses conseillers politiques, de s’engager dans une nouvelle grève de la faim. Les médecins cubains ont fait leur maximum pour qu’elle n’ait pas de fin tragique, quand les anti-Cubains incitaient leur marionnette à continuer de se tuer. Nous regrettons que la direction du PCF ait cru bon de relayer cette opération.

Richard Alarcon a évoqué le sort des « 5 de Miami », ces cinq patriotes cubains emprisonnés aux Etats-Unis à la suite de procès iniques. Les 5 ont été arrêtés, sans avoir porté le moindre préjudice aux Etats-Unis, pour leurs activités d’information dans les milieux mafieux anti-cubains de Floride. Ils croupissent en prison depuis déjà 12 ans.

La bataille internationale pour leur libération se poursuit. Les communistes français en sont partie prenante.

Nous avons la conviction que la bataille pour la liberté de Cuba participe de l’ensemble de notre combat contre la domination capitaliste, pour le socialisme.

P.-S.

ci-après, le site de Cuba si France et les infos sur les « 5 de miami », http://www.lesamisdecuba.com/

***

Pour envoyer cet article à un ami, cliquez ci-dessous sur "Recommander"

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0